Quelle différence entre le droit privé et le droit public ?

Publié le : 09 juillet 20215 mins de lecture

Pour les juristes, la distinction entre droit privé et droit public est très évidente. Mais pour le profane cela ne semble pas facile à appréhender. D’une manière générale, le droit public et le droit privé s’opposent. Le second repose sur l’ensemble des règles régissant les rapports entre les personnes privées ainsi qu’à leurs relations. Quant au droit public, il recouvre l’ensemble des règles qui s’appliquent à l’Etat et à toutes personnes morales de droit public. Pour établir les différences respectives entre ces branches du droit, nous allons éclaircir ci-dessous leurs objectifs et leurs spécificités.

Qu’est-ce qu’on entend par droit public ?

La différence entre droit public et droit privé s’avère être fondamentale en droit français. Concernant le droit public, il comprend le droit administratif, le droit fiscal et le droit constitutionnel entre autres. Il s’agit d’une branche de droit qui est constituée par des règles qui régissent les rapports de droit toutes personnes publiques entre elles. Le droit public concerne aussi les règles régissant les personnes publiques et les personnes privées. A ne pas confondre au droit privé qui régit les relations entre les personnes privées.

Le droit public défend alors l’intérêt général. Cela signifie qu’il repose sur l’inégalité en termes juridique fondamental. Le droit public est applicable en administration ainsi qu’aux organismes physiques.

À explorer aussi : Les différents domaines d’intervention d’un avocat en droit public

Qu’est-ce qu’on entend par droit privé ?

Le droit privé ne touche que les relations entre les personnes privées à la différence du droit public qui se caractérise par le thème de l’administration publique. Le droit privé se charge alors de dénouer les conflits concernant les personnes privées. Il regroupe en effet le droit de travail, le droit civil et aussi le droit des affaires. Il constitue les lois qui protègent les libertés individuelles.

Le droit privé peut être défini comme étant les règles de droit établies qui sont applicables aux personnes privées comme les gens dans une association ou dans une société privée. Le droit de contrat par exemple entre dans le domaine du droit privé. Il en est de même pour les droits de famille ainsi que les droits de sécurité.

Droit public et droit privé : deux branches inhérentes aux yeux de la loi

On ne peut pas vraiment comprendre le droit public sans parler du droit privé. Ces deux branches de droit sont inséparables dans certains domaines comme dans les affaires pénales. En résumé, le droit public s’intéresse particulièrement à l’intérêt général et le droit privé se charge de défendre les intérêts des particuliers.

Tout le monde peut être régi en même temps par le droit public et le droit privé. La situation dépend du contexte auquel une personne se retrouve. Pour défendre ses intérêts dans une entreprise par exemple, un employé doit se référer aux règles du droit privé. Quand il s’agit de fiscalité ou de finance, nous allons faire référence au droit public. Qu’il s’agisse du droit privé ou du droit public, ils ont chacun des buts et des rôles respectifs tout aussi importants les uns que les autres. L’intérêt de faire la distinction entre ces deux branches de droit réside dans la compréhension des différentes règles à respecter et dans la connaissance des procédures et des mécanismes à suivre.

Plan du site