La cybercriminalité invente de nouveaux crimes et la loi s’adapte

Publié le : 18 février 20225 mins de lecture

De nos jours, l’utilisation des réseaux sociaux et internet est devenue le quotidien de tous, petite et grande. De plus que depuis la propagation du covid-19, se connecter sur le réseau est devenu une nécessité pour le travail ainsi que pour les études. Cela dit, c’est aussi un lieu où on ne peut pas vraiment être en sécurité à cause de l’ampleur de la cybercriminalité qui y règne. Heureusement, les cybercriminalités sont des crimes punis par la loi.

Qu’est-ce que la cybercriminalité ?

La cybercriminalité est connue comme une activité criminelle qui a pour principales cibles les réseaux informatiques et tous les appareils qui sont connectés à un réseau. La plupart des actes cybercriminelles ont été commis par des cybercriminels (aussi appelé « des pirates informatiques ») dans le but d’en tirer profit ou de s’enrichir. De ce fait, les cybercriminels sont souvent de simples individus ou une organisation génie en informatique. La majorité des activités cybercriminelles sont manœuvrées avec des techniques performantes et qualifiées, la minorité est faite par des pirates novices. Il existe plusieurs crimes liés à la cybercriminalité, dont voici les plus exercés : l’usurpation d’identité (le vol et l’utilisation des informations personnelles d’une personne), la fraude par e-mail ou par internet, le vol de données financières et coordonnées bancaires, la cyber extorsion (la demande de rançon contre la protection d’une personne, d’une donnée ou d’un objet), le cyber espionnage, le cryptojacking (qui est le détournement d’argent par des pirates), etc. Il existe toutefois un site spécialisé qui offre leur aide dans le domaine du droit de propriété.

Que faut-il savoir sur le droit de propriété ?

Le droit de propriété est l’ensemble des droits attribués à un individu grâce à sa création intellectuelle. Il peut aussi être connu sous l’appellation « droit de propriété intellectuelle ». De ce fait, le créateur possède un droit particulier par rapport à l’utilisation de sa création durant une certaine période. Le droit de propriété est réparti en deux groupes bien distincts : le droit d’auteur et la propriété industrielle. Le droit d’auteur est la protection des œuvres de l’artiste de son vivant et dans une durée d’au moins cinquante ans après sa mort. La propriété intellectuelle du créateur doit alors être protégée contre les cybercriminels qui règnent via les réseaux. La propriété industrielle quant à elle englobe la protection des signes distinctifs comme la marque de fabrique et d’autres types de propriété industrielle afin d’encourager la conception, la création et l’innovation technologique.

Les droits contre la cybercriminalité des nouvelles technologies

Face au développement de la technologie, la loi a dû s’adapter à toutes les innovations et pratiques qui sont souvent la source d’un litige. Le droit des nouvelles technologies est un droit encadré par le droit français et le droit international. Ce type de droit a la capacité de maîtriser plusieurs disciplines telles que la mixité des normes juridiques, le droit d’auteur, le droit des marques ainsi que le droit de la concurrence. Le droit des marques peut être défini comme le droit réservé à une société de représenter leur produit et service par un signe particulier déterminé. La société possède alors un grand privilège sur sa marque et peut donc attribuer le droit d’interdire son usage par des tiers dans le but de créer des confusions. Ce droit aide alors les propriétaires des marques à se protéger contre les contrefaçons et les cybercriminalités qui règnent dans l’industrie du commerce et du réseau. Pour se protéger, les sociétés ont droit à des avocats compétents dans ce domaine. En effet, il existe des avocats qui exercent dans le droit de propriété intellectuelle qui est basé tout spécialement au droit des nouvelles technologies.

Plan du site