Quel droit à un père en cas de séparation ?

Publié le : 09 juillet 20214 mins de lecture

De manière générale, les éventuelles séparations des parents ne doivent en aucun cas affecter les incidents sur l’exercice de leur autorité parentale. En effet, chacun des parents doit pouvoir avoir la chance de maintenir et conserver les relations personnelles qui existent entre eux. Cependant, en général dans la pratique, la garde des enfants est la plupart du temps attribuée à la mère, ce qui fait que, les droits de visite du père restent limités. Ainsi, dans ce genre de cas, connaitre les principes fondamentaux dans le cadre légal du droit est indispensable. Pour ce faire, se renseigner sur les essentiels concernant le droit d’un père après séparation peut être réellement pratique.

Le droit de visite

En cas d’une éventuelle séparation entre les deux parents, le domicile des petits est le plus souvent fixé à la résidence de la mère. Pour cela, le père jouit généralement d’un droit de rencontre, qui est au minimum fixé pendant les deux week-ends de chaque mois, ainsi que de la moitié des vacances scolaires. Néanmoins, en cas de divergence entre les deux, le père peut toujours demander un rallongement de la durée, dans le but d’obtenir des périodes un peu plus larges. En effet, dans la pratique, le droit du père en cas de séparation se fait chaque vendredi soir après la sortie d’école, ainsi que le mardi soir jusqu’au mercredi soir. Par contre, dans les cas où l’enfant pratique des activités extra scolaires, le père se devra également d’assurer ces derniers. Bien évidemment, les congés d’été seront également inclus.

La fixation de la résidence

En général, la fixation de la résidence de l’enfant fait partie du droit du père en cas de séparation. De plus, actuellement, de grands nombres de pères sont intéressés par l’organisation d’une éventuelle résidence alternée de l’enfant. En effet, dans certains cas, le père peut également faire une demande de fixation de résidence directement chez lui. Cependant, ce dernier doit être apte à s’occuper de toutes les charges, telles que les préparatifs, la supervision des contrôles, l’éducation, ainsi que les loisirs et d’autres encore. Aussi, le père se doit d’être le plus prudent, concernant la mise en application d’une telle démarche. Par ailleurs, de nombreuses mères face à de telles demandes ne seront pas toujours ravies de telles idées, et en conséquence, pourront réagir violemment avec pour risque l’aggravation du conflit.

Le maintien des relations personnelles

Selon les principes de base dans le cadre légal, le maintien des relations personnelles fait effectivement partie du droit du père en cas de séparation. En effet, le système du week-end sur deux fait que l’enfant reste avec son père le quart de l’année. Aussi, pendant les périodes dites tunnel, les spécialistes du droit de la famille ont ainsi remarqué un faible taux de présence de l’enfant avec son père. Effectivement, le système de garde classique est réellement insuffisant, dans le maintien des relations stables entre eux. Pour cela, dans les mesures d’impossibilité à cause de l’éloignement domicile des parents, le droit de rencontre du paternel se fixera par ainsi à un week-end tout les mois, et la totalité des courtes vacances

Plan du site