Quels sont les recours possibles après mon licenciement ?

Avocat droit du travail

Publié le : 31 mai 20225 mins de lecture

En général, ceux qui viennent d’être licencié ont la possibilité de contester leur licenciement devant les prud’hommes ou de contacter un avocat spécialisé en droit du travail. C’est également le cas de ceux qui ne sont pas d’accord avec les raisons invoquées par leur employeur. En effet, s’il s’avère qu’un employeur licencie son salarié de manière abusive, ce dernier peut obtenir sa réintégration ou bien un versement d’un dédommagement. Mais quels sont exactement les recours possibles pour contester un licenciement ?

Contester un licenciement : les différents motifs

De nos jours, de plus en plus de personnes se trouvent en chômage pour des fautes qu’ils n’ont pas vraiment commises ou par méconnaissance de leur droit. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle nombreux se dirigent vers un avocat specialiste en droit du travail. Mais pourquoi dit-on qu’un licenciement est abusif ? En fait, il faut savoir qu’un salarié est lié à son employeur par le biais d’un contrat de travail. Cet engagement défini les relations de travail ainsi que les conditions de rupture ou de résiliation du contrat. Généralement, l’employeur peut briser ce contrat en procédant à un licenciement. Toutefois, avant d’agir, quelques exigences légales mentionnées dans le code du travail doivent être remplies. Effectivement, un licenciement doit être motivé par un motif valable et ce dernier se doit de respecter la marche à suivre. Dans le cas échéant, l’employé peut invoquer le licenciement abusif ou une résiliation dite « illégale » de son contrat de travail.

Parmi les motifs les plus courants, par exemple, il y a les licenciements illicites. Plus exactement, les cas de discrimination ou la participation à une grève. Un licenciement peut aussi être irrégulier. Dans ce genre de cas, cela touche la procédure qu’il faut suivre. Pour plus de renseignements ou pour dénicher avocat droit du travail à Paris, suivre ce lien.

Le délai et la procédure à suivre pour contester un licenciement

Avant de prendre son téléphone et d’appeler un avocat droit du travail, il est essentiel de connaître le délai de contestation ainsi que les procédures nécessaires afin de contester un licenciement abusif. En somme, un salarié ne peut contester son renvoi qu’une fois que celui-ci aura été déclaré ou plus exactement, après avoir reçu la lettre de licenciement. Ainsi, il est important de faire préciser les raisons de son licenciement sous les 15 jours. Une fois la lettre notifiant son licenciement reçu, il faut demander à son employeur de notifier les motifs qui y sont rapportés. La fameuse lettre de licenciement complétée par les dires de l’employeur, définit les grandes lignes du litige concernant les motifs de licenciement. D’ailleurs, ces détails permettront aux juges de faire une analyse poussée et de vérifier la véracité du motif de licenciement. L’employeur ne pourra donc pas déclarer de nouveaux arguments à l’encontre de son employé pour appuyer les motifs du licenciement.

Pourquoi ne pas solliciter les services d’un avocat spécialisé ?

Un avocat droit du travail est qualifié dans la défense des intérêts d’un travailleur, il peut donner des conseils en droit du travail. Un avocat du travail, c’est aussi un professionnel qui maîtrise les sujets concernant les salariés. Et ce, peu importe que ce soient des employés ou bien des cadres. Ayant suivi un cursus universitaire en droit social, ce dernier connaît les procédures qu’il faut appliquer afin de régler les différends entre un employé et son employeur dans un cadre amiable ou contentieux. Licenciement abusif, harcèlement moral ou sexuel sur le lieu de travail, mauvaises conditions de travail, discrimination, refus de congé maternité, etc. un avocat expert en droit du travail peut se charger de tous types de dossiers. Pour cela, il suffit d’entrer en contact avec ce dernier et de lui faire part de son problème. 

Plan du site